Le loup: Mieux le connaître pour mieux coexister

“Un loup n’est pas égal à un autre loup.”

Depuis 2013, nous étudions les interactions nocturnes du loup avec le système agropastoral, à savoir les troupeaux, les chiens ou autres moyens de protection. Pourquoi certains troupeaux subissent des dommages conséquents tandis que d’autres restent efficacement protégés? Voilà l’une des questions auxquelles nous essayons de répondre à travers le projet de recherche CanOvis. Nos observations démontrent que le principal facteur de vulnérabilité reste bel et bien le loup lui-même. Ce n’est pas parce qu’un individu saute par-dessus un filet électrifié que tous le feront, y compris au sein du même groupe familial.

Nos recherches nous ont amené à proposer une nouvelle manière d’aborder la protection des troupeaux, en considérant la prédation du loup comme un aléa naturel s’inscrivant au sein d’un concept plus large de prévention et de gestion des risques environnementaux. C’est ce que nous appelons le “risque naturel loup”.

Nous sommes heureux de vous présenter aujourd’hui une partie de nos résultats, publiés par la revue Forêt.Nature. Pour en savoir plus, cliquez ici!

Le loup: Mieux le connaître pour mieux coexister